FL006054_web

Anonyme. Laboratoire photographique à bord du paquebot Paris (CGT 1921-1939)

Contact


Nancy Chauvet
Documentaliste
E-mail : multimedia@frenchlines.com
Téléphone : 02 35 53 10 41

Explorez l’histoire de la Marine marchande en découvrant les collections photographiques de French Lines !
Issu des archives des compagnies maritimes mais aussi de dons, de dépôts ou d’acquisitions, ce remarquable fonds, comprenant près de 80 000 photographies, illustre des sujets aussi variés qu’exceptionnels.

Activités terrestres des compagnies

Dans l’ombre de l’activité saillante d’une compagnie de navigation, celle du transport par voie maritime, une organisation à terre sans faille est primordiale. Elle repose sur l’alchimie de moyens humains et matériels au sein d’infrastructures disséminées aux quatre coins du monde.

Les sièges et les agences

Sur le territoire national, le cœur névralgique de ces compagnies se situe dans les sièges parisiens, tandis que les agences réparties dans les différents ports, tant en France qu’à l’étranger, assurent les activités commerciales et le fonctionnement quotidien de ces piliers de l’économie française. Partir à la découverte de ces nombreuses agences disséminées de par le monde offre un aperçu du rayonnement international des compagnies. De New York à Panama, de Hong Kong à Beverly Hills, en passant par Kobe et Oran, autant de destinations qui invitent déjà au voyage.

Le personnel sédentaire

A la barre des compagnies maritimes se succédèrent des présidents aux personnalités emblématiques, faisant face aux aléas de l’Histoire, innovant pour relever les défis de la concurrence étrangère et dirigeant un personnel aux métiers diversifiés et spécialisés. Des différents services de l’Administration centrale du siège parisien aux services des agences en France et à l’étranger, tous les différents aspects de l’activité maritime sont gérés afin d’assurer le meilleur fonctionnement de chaque voyage organisé.

La communication 

Dans le souci constant d’augmenter et de fidéliser leur clientèle, les compagnies maritimes ne pouvaient se permettre de négliger leur communication publicitaire. Outre les célèbres affiches et les imprimés promotionnels, la réclame pour les lignes et les navires s’étalait tant dans l’espace urbain (vitrines d’agences, kiosques à journaux…) qu’au sein de diverses manifestations nationales et internationales (expositions, foires, salons…). Poussant cette exigence de communication à son plus haut niveau, la Transat possédait même sa propre imprimerie et un service publicité doté de professionnels créatifs parmi lesquels s’illustrèrent Jean Auvigné, René Bouvard ou encore Michel Lezla.

Le photoreportage

Pour célébrer le lancement des navires, photographier paquebots et cargos sous tous leurs aspects, promouvoir l’excellence de leur personnel et susciter l’envie du voyage maritime, il était d’usage de recourir aux services des meilleurs photographes.

Byron Company

Agence photographique parmi les plus prestigieuses, la Byron Company de New York fut sollicitée par la Transat depuis le début du XXe siècle jusqu’à la Seconde Guerre mondiale. Pour chaque nouveau navire mis en service par la French Line, un photographe de cette agence était dépêché à son bord pour y réaliser un reportage photographique complet : de la salle des machines à la passerelle de navigation en passant par les espaces communs et les cabines, rien n’échappait à l’œil expert de ce professionnel. Ces clichés d’une exceptionnelle qualité, mettant en scène tant le navire dans le port que le personnel en service à bord, servaient à séduire un public toujours plus large.

René Simon

Photographe reporter marseillais incontournable pour les entreprises de l’industrie et des transports maritimes et aériens, René Simon (1906-1994) réalisa pour le compte de la Compagnie des Messageries Maritimes une œuvre considérable. Durant de nombreuses années, ce passionné du monde maritime fut le photographe privilégié des grands événements de la compagnie à Marseille et des portraits de ses navires. Scènes de la vie portuaire, lancements des navires, photographies des emménagements… le travail de René Simon fut aussi varié que prolifique.

Des entreprises enracinées

Dans les villes portuaires où les compagnies maritimes sont très implantées, les bâtiments liés à leurs activités sont divers et nombreux. À Dunkerque, au Havre, à Marseille ou encore à Bordeaux, les passagers connaissent essentiellement les gares maritimes où le train les conduit jusqu’aux navires, les agences où ils peuvent acheter leur billet et les innombrables hangars où sont stockées les marchandises en transit. Pour assurer le fonctionnement des navires avant leur départ et leur arrivée, le personnel sédentaire des services techniques, de l’armement et des approvisionnements s’affaire dans les bureaux, les magasins et les divers ateliers. À différentes époques ont également été utilisés des bâtiments dédiés à l’accueil des marins en escale, aux œuvres sociales pour les familles du personnel naviguant ou au transit des émigrants.