© Alan Aubry

Réserve du centre de conservation au Havre. © Alan Aubry

La majeure partie du travail de conservation des collections est réalisée dans les réserves du centre de conservation au Havre, à l’abri des regards. Peu visible, cette activité permanente contribue à enrichir la connaissance des collections tout en assurant la conservation, pour les générations futures, d’un patrimoine unique.

La régie des collections et des expositions

Les services de régie apparaissent dans les institutions françaises au cours des années 1970 et prennent leur essor dès les années 1980, notamment pour faire face à la multiplication des mouvements d’œuvres et à l’apparition de la notion de conservation préventive.

Au sein de French Lines, les missions de la régie sont extrêmement variées puisqu’elles portent aussi bien sur les collections que sur les expositions. Le régisseur veille principalement à la bonne conservation et à la sécurité des collections, en participant quotidiennement au conditionnement et au dépoussiérage des objets dont il a la charge. La régie joue également un rôle central dans la maintenance et l’entretien des réserves afin de garantir aux œuvres un environnement conforme aux principes de la conservation préventive.

Chaque année, French Lines organise la présentation au public de plusieurs centaines d’œuvres, d’objets et d’archives, tant au sein de ses expositions qu’au cours de prêts à différentes institutions culturelles, en France et à l’étranger. Dans le cadre de ces prêts et de ces expositions temporaires, le responsable des collections et le régisseur gèrent à la fois le suivi des dossiers (rédaction des contrats et des fiches de prêt, négociation avec les emprunteurs, organisation des transports et des assurances) et la préparation des œuvres (réalisation des constats d’état avec prises de vues photographiques, emballage et mise en caisse…). Le service des collections et des expositions garantit également une assistance et une participation active à toutes les opérations de montage et de démontage liées à l’organisation des différentes expositions.

Le régisseur et le responsable des collections réalisent certains transports en interne, notamment pour organiser la livraison des œuvres dans les ateliers de restauration. Ils participent également en tant que convoyeurs aux transports réalisés par des entreprises extérieures, assurant ainsi une présence permanente du personnel de French Lines pendant toutes les étapes d’un transport.

L’inventaire des collections

Sans titre 7

Étiquette de marquage
d’un panneau décoratif

Les collections conservées par French Lines font l’objet d’une inscription systématique sur un registre d’inventaire. Le travail d’inventaire est assuré continuellement par le service de régie sur les nouvelles acquisitions et les dons, mais également sur les œuvres et objets conservés par French Lines depuis sa création en 1995. La collection, estimée à près de 32 000 pièces, fait ainsi l’objet d’un méticuleux et permanent travail d’inventaire qui comprend plusieurs étapes essentielles :

  • Évaluation de l’état sanitaire de l’objet afin de s’assurer de l’absence de moisissure ou de contamination par des insectes. Le cas échéant, des restaurations ou traitements sanitaires approfondis peuvent être programmés.
  • Dépoussiérage éventuel de l’objet par micro-aspiration.
  • Relevé précis des dimensions et du poids de l’objet. Ces informations essentielles sont utiles lors de la préparation des expositions, pour l’organisation des transports et pour planifier d’éventuelles restaurations.
  • Saisie dans la base de données d’une fiche d’inventaire pour chaque objet, afin de faciliter la gestion complète des collections. Chaque fiche d’inventaire est doublée d’une fiche documentaire, permettant la description scientifique, la documentation et le suivi de la vie de l’objet.
  • Marquage de chaque objet : pour préserver l’intégrité des collections et faciliter leur identification, un numéro d’inventaire unique est inscrit sur chaque objet, généralement à l’encre de Chine.
  • Campagne photographique : une série de clichés numériques de chaque objet est réalisée afin d’illustrer la base de données et de documenter l’état des collections.
  • Reconditionnement et rangement : à l’issue de ces différentes opérations, chaque objet est rigoureusement reconditionné avant de trouver sa place sur une étagère, dans une armoire, une boîte ou un tiroir au sein des réserves.

La conservation préventive

La conservation préventive occupe une place centrale dans le travail de la régie puisqu’elle vise à ralentir le processus de dégradation des objets : il s’agit de garantir la pérennité des biens patrimoniaux dont French Lines a la charge, en intervenant sur leur environnement direct.

Une attention permanente est donc portée à la surveillance du climat (suivi de l’hygrométrie et de la température) et de la luminosité des réserves. Le personnel scientifique accorde également un soin particulier au dépoussiérage des objets conservés dans les réserves car la poussière favorise le développement de micro-organismes. Pour lutter contre l’apparition d’infestations d’insecte, des pièges lumineux sont installés dans les espaces de conservation les plus sensibles.