objets-et-œuvres-d-art-01

Exposition « Légendes des mers » (2013). © F. Beauclair

Contacts


Dorian Dallongeville
Directeur du patrimoine
E-mail : directeur.patrimoine@frenchlines.com
Téléphone : 02 35 24 83 70

Joris Sanson
Régisseur des collections
E-mail : regie@frenchlines.com
Téléphone : 02 35 24 83 70

Du mobilier aux affiches, des objets liturgiques aux instruments techniques, en passant par les maquettes, les arts graphiques et les arts de la table, French Lines conserve un patrimoine exceptionnel, à la fois par sa variété et par le témoignage unique qu’il apporte sur l’évolution de la Marine marchande française depuis le milieu du XIXe siècle. Au sein d’une collection évaluée à plus de 30 000 pièces, une centaine d’œuvres sont classées au titre des Monuments historiques.

L’enrichissement permanent des collections, au même titre que leur conservation, leur restauration et leur valorisation, fait partie intégrante des préoccupations quotidiennes de French Lines. Il se poursuit régulièrement grâce aux dons d’œuvres et d’objets, ainsi que par des acquisitions.

Affiches

Dès la fin du XIXe siècle, les plus grands illustrateurs et affichistes ont mis en œuvre leur talent pour traduire la puissance des paquebots et évoquer le charme des voyages maritimes vers de lointaines destinations. La créativité de ces artistes fut largement encouragée par les commandes des compagnies maritimes, soucieuses d’attirer une clientèle toujours plus nombreuse.

L’affiche publicitaire, par l’immédiateté de sa capacité évocatrice, fut un de leur principal outil de communication et l’univers iconographique des affiches maritimes a pleinement participé à la légende des lignes françaises. Plus que tout autre, ce support de communication est une invitation au voyage. Une « réclame » qui est hissée, par le talent d’artistes de renom et de peintres de la Marine, au rang d’œuvre d’art.

French Lines conserve une exceptionnelle collection de plus de 600 affiches originales qui permettent aujourd’hui encore d’embarquer à la découverte du monde entier, de parcourir les continents et de remonter le temps en contemplant ces œuvres parfois signées Cassandre, Albert Sebille, Sandy-Hook ou encore Albert Brenet…

Arts de la table

French Lines détient une exceptionnelle collection dédiée aux arts de la table, évoquant un certain art de vivre à la française qui fait encore aujourd’hui la renommée des palaces et la fierté de notre hôtellerie.

Pendant plus d’un siècle, les paquebots français furent de hauts lieux de la décoration, des arts de la table et de la gastronomie. Symbole du savoir-faire national, de l’art de recevoir et de l’excellence du service, la restauration des passagers pouvait prendre place dans de luxueuses salles à manger, comme celle de Normandie, plus longue que la galerie des Glaces à Versailles !

Sur les paquebots, véritables palaces flottants, les compagnies ont eu le souci d’offrir un luxe sans cesse renouvelé. Cette préoccupation se lit dans les collections : orfèvrerie, verrerie, faïence et porcelaine, mais aussi près de 9 000 menus imprimés qui nous racontent, de traversées en croisières et des petits déjeuners aux dîners de gala, plus d’un siècle de gastronomie.

Orfèvrerie

Par milliers, les pièces d’argenterie créées par les grands noms de l’orfèvrerie comme Puiforcat, Christofle ou encore Ercuis ont garni les tables des paquebots français. Les styles des services évoluent en fonction des tendances artistiques du moment et de la décoration choisie pour chaque navire. Signe distinctif de chaque compagnie, le monogramme ou l’emblème qui orne chaque pièce fait l’objet d’une attention toute particulière : le soin constamment porté à l’élégance du graphisme participe du prestige de la compagnie et de ses paquebots.

Vaisselle

À bord des grands navires, ambassadeurs du service à la française, les arts de la table ont une importance toute particulière. Quoi de plus attrayant qu’une table somptueusement dressée et garnie des mets les plus savoureux de la gastronomie nationale ? Décorées des différents monogrammes, emblèmes ou logos des compagnies maritimes, les fines porcelaines et faïences, fragiles et donc souvent éphémères, issues des plus grandes manufactures françaises (Haviland et Gérard Dufraisseix & Abbot à Limoges, Digoin Sarreguemines…) côtoient une élégante verrerie réalisée par les maisons Daum, Lalique ou encore Saint-Louis.

Collection liturgique

French Lines abrite dans ses réserves une importante collection d’objets liturgiques, datés entre 1930 et 1970. Des valises-chapelle aux aubes ornées de dentelle, en passant par les chasubles aux décors chatoyants, la diversité des objets de la collection évoque bien la place importante qu’occupait la vie religieuse à bord des paquebots. Si les collections témoignent de la célébration régulière des offices catholiques à bord des paquebots, quelques objets permettent également d’illustrer le culte juif, à l’exemple d’un incroyable oratoire portatif conçu après la Seconde Guerre mondiale pour le paquebot Île-de-France de la Compagnie Générale Transatlantique.

Collection textile

Garçon de salle à manger, mousse de sonnerie, nurse, officier-mécanicien, bagagiste, matelot… ont un jour endossé ces vêtements de travail. Chaque fonction se distingue par une tenue. Parements et galons distinguent les grades, mais tous ont la même fierté à servir ces compagnies qui portent le pavillon national sur toutes les mers du globe. Les éléments vestimentaires conservés au Havre sont autant de témoignages émouvants de la vie des marins à bord.

French Lines possède également un grand nombre d’éléments textiles : foulards et cravates, pavillons nationaux et grand pavois, tapis… La collection exceptionnelle de tapisseries, issue de la décoration du paquebot France (1962), compte des signatures célèbres telles celles de Jean Picart Le Doux, de Lucien Coutaud ou de Robert Wogensky.

Éléments mobiliers

Plusieurs centaines de pièces de mobilier sont conservées par French Lines, depuis les fauteuils de salle à manger pivotants sur un pied en fonte des paquebots de la fin du XIXe / début du XXe siècle, jusqu’aux meubles avant-gardistes du paquebot France (1962) ou aux célèbres transats rouges de la Compagnie Générale Transatlantique. Guéridons, sièges, bureaux, lits, armoires et bibliothèques sortent parfois des réserves pour prendre place au sein de reconstitutions, rendues possibles par les innombrables documents iconographiques conservés dans nos archives.

Décors du paquebot France (1912)

Véritable trésor représentant les arts décoratifs du début du XXe siècle, un ensemble unique de boiseries et de ferronneries provenant du paquebot France de 1912 est soigneusement entreposé dans les réserves du Havre. Ces pièces exceptionnelles témoignent du raffinement et du prestige de ce navire, surnommé le « Versailles des mers ».

Maquettes

Une maquette revêt toujours une signification particulière pour ceux qui ont sillonné les océans ou qui ont accompagné la vie des navires, de leur construction jusqu’à leur disparition. C’est aussi un formidable objet permettant à tous, petits et grands, passionnés et curieux, de s’attarder sur ces légendes flottantes en les contemplant sous tous les angles, tout en rêvant à de longs voyages sur les mers du globe à bord de ces géants des mers.

Cargos, paquebots, navires spécialisés, qu’ils aient été à voiles seulement, à aubes ensuite, dévoreurs de charbon puis de mazout, ils représentent chacun une page importante de l’évolution des techniques et de l’histoire industrielle du pays.

French Lines conserve au Havre la plus importante collection de maquettes de la Marine marchande de 1850 à 1996, dont la maquette originale de Normandie présentée à l’Exposition Internationale des Arts et Techniques de 1937, ou encore une série d’une centaine de petites maquettes reconstituant la flotte de la Transat et commandée à Maurice Basile pour célébrer le centenaire de la compagnie. De quelques centimètres à plus de 5 mètres pour l’exceptionnelle maquette du paquebot Mariette Pacha des Messageries Maritimes, les maquettes sont une invitation à découvrir l’histoire des navires appartenant aux plus grandes compagnies françaises.

Médailles et objets commémoratifs

Il est de tradition, au sein de la Marine marchande, de célébrer un événement important par la frappe d’une médaille. On fête le lancement d’un navire en remettant une médaille aux invités de marque, en souvenir de ce jour mémorable. On honore la mémoire d’un Président de la même façon. Au même titre que les hommes, un navire peut recevoir une décoration pour faits de guerre et opérations de sauvetage.

French Lines conserve également des jetons d’assemblée remis aux actionnaires des compagnies maritimes, des médailles remises aux salariés pour bons et loyaux services, ainsi que des coupes et trophées remportés à l’occasion de compétitions sportives.

Objets publicitaires

Pour qui s’attarde à contempler les innombrables objets dérivés et publicitaires produits par les compagnies maritimes, c’est un siècle de création qui défile. À partir des objets du quotidien indispensables ou superflus, communs ou raffinés, un véritable inventaire à la Prévert peut décliner la variété des objets conservés par French Lines : boules à neige, broches, cendriers, encriers, foulards, éventails, jeux de société, rubans, timbres…

Pour ceux qui ont la chance de monter à bord, c’est l’occasion de collecter des dizaines de souvenirs de la traversée. Les compagnies connaissent ce besoin de leurs passagers et fabriquent des centaines de produits dérivés qu’elles leur offrent ou leur vendent au fil du voyage, leur permettant ainsi de ramener à la maison ces petits témoignages des bons moments passés en mer.

Objets techniques, bagagerie et éléments de manutention

Instruments de navigation, cloches de navires, objets médicaux, mais également chariots à bagages, « malles cabines » ou encore casiers à bouteilles… Telle est la diversité d’une collection aussi hétéroclite qu’évocatrice de tout un monde lié aux voyages des passagers comme aux mouvements des marchandises ! Témoignages de l’évolution du monde maritime au cours du XXe siècle, ces objets se prêtent aisément à des reconstitutions et invitent le visiteur à plonger dans la formidable histoire de la Marine marchande.

Œuvres picturales

Certains des plus grands navires français étaient décorés d’une multitude d’œuvres d’art originales, à l’exemple du paquebot Normandie (1935), orné de peintures modernes. Les directions des compagnies maritimes et les agences portuaires possédaient des portraits de navires et de fines gravures.

Pour réaliser les projets d’affiches et les supports publicitaires, il était fait appel à de grands peintres et dessinateurs comme Mathurin Méheut, Albert Sébille, Édouard Collin, Charles Martin-Sauvaigo, Maurice Paulin, Sandy-Hook ou encore Marin-Marie… De très nombreuses peintures, gouaches, aquarelles ou gravures, illustrant tout un pan de l’histoire de l’art du XXe siècle, sont précieusement rangées sur nos rayonnages et régulièrement présentées au sein des expositions.