French Lines
document imprimé depuis le site frenchlines.com le 25 juillet 2014 ŕ 8:43
 Accueil   Présentation   Collections   Images   Actualités   Recherche   Histoire   Adhérents   Liens   Boutique   Forum 
  métiers >>> Médecin de bord


Médecin de bord


Il fallut attendre 1906 pour voir promulguée une loi exigeant la présence à bord de médecins titulaires d'un diplome reconnu. De cette absence de cadre juridque qui accompagna cette fonction jusqu'aux premières années du XXe siècle découle la réputation d'indolence et d'inexpérience d'un corps de métier longtemps considéré comme celui le plus paisible du bord. Mais on sait que les médecins avaient beaucoup de travail; l'air du large n'empêchant pas passagers comme personnels naviguants de tomber malade ou de se blesser.

Le médecin de bord avait à traiter de nombreux cas différents allant du mal de mer, aux maladies les plus diverses en passant par des troubles psychologiques et des cas d'alcoolisme (un problème fréquent comme en atteste les nombreux documents relatifs à ce sujet). Il devait aussi être capable de s'occuper des accouchements comme des décès.
La profession de médecin de la marine se déclinait en deux activités (différentes sur de nombreux points): médecin embarqué et médecin à terre. Ces derniers jouaient le rôle de médecins du travail. Ils s'occupaient des navigants ayant un quelconque problème de santé et débarqués pour une certaine durée et des personnels sédentaires (magasins, réparations...).
Seuls étaient embarqués des médecins sur les paquebots. A bord des cargos, c'est un Lieutenant et le Second Capitaine qui remplissent cette fonction.



accčs forum
précisions, commentaires et anecdotes sur ce métier dans le forum :

discussion Médecin de bord

Témoignages liés à ce métier

« J'étais content de ce que j'ai fais. C'est une vie plus gaie dans l'ensemble que d'être médecin dans un hopital où il meurt des gens tous les jours. C'était quand même plutôt l'exception. L'ambiance à bord du bateau de fêtes, de salons, de promenades, d'escales etc. c'était une atmosphère joyeuse. »

Docteur Galant, médecin pour la Compagnie Générale Transatlantique et pour la Compagnie Générale Maritime de 1947 à 1986.

Documents vidéo liés à ce métier



M. Sanft, mĂ©decin principal Ă  bord du France., durée : 0m37s



Le mĂ©decin chef et les service de santĂ© Ă  bord de l'Ile de France., durée : 0m34s


Photographies liées à ce métier



A bord du Liberté ( afficher )



Consultation médicale à bord du France ( afficher )



Pharmacie Ă  bord de l'Ile de France ( afficher )



Salle d'opération sur l'Ile de France. ( afficher )



Pharmacie Ă  bord du Normandie. ( afficher )



HĂ´pital Ă  bord du Normandie. ( afficher )


Documents audio liés à ce métier



conditions pour un mĂ©decin Ă  bord, durée : 0m53s

Le docteur Galant qui a exercé de 1947 à 1986 à bord de différents bateaux fait référence au règlement relatifs sur la présence d'un médecin à bord.


corps-famille des medecins de la marine marchande, durée : 0m32s

Les différents groupes de medecins: les médecins transat, messageries maritimes...


L'emplacement de la cabine du mĂ©decin, durée : 1m24s

La cabine fut d'abord au centre du navire, près du bureau de renseignement.


L'emplacement de la cabine suivant le type de bateau, durée : 0m41s

Sur France, les cabines personnelles des médecins étaient au coeur du service médical. Ce n'était pas le cas des bateaux précédents.


L'emploi du temps sur un bateau Ă  un seul mĂ©decin, durée : 1m27s

Le docteur Galant décrit l'accueil des différents types de patients et l'emploi du temps de la journée du médecin de bord (horaires des visites des passagers et des personnels navigants).


L'Ă©volution de carrière, durée : 1m14s

De l'évolution d'un poste d'abord sur des navires « modestes » puis sur des bâtiments plus prestigieux (Liberté, Ile de France...).


L'examen pendant la formation marine marchande, durée : 1m34s

Différences de formation entre la marine militaire et la marine marchande et description de l'examen du brevet de médecin de la marine marchande.


L'immersion des corps, durée : 2m14s

Le docteur a assisté à une immersion sur le France d'un passager décédé qui en avait fait la requête.


le corps soignant sur les lignes transatlantiques annĂ©es 50-55, durée : 2m58s

Organisation du corps soignant à bord des navires (Liberté, Flandres, Ile de France) suivant leur importance: premier et second médecin, infirmières...Ce corps pouvait compter une dizaine de personnes sous les ordres du médecin chef. Vers les années 50/55, le corps médical embarqué sur les navires de la Transat pouvait même atteindre de 30 à 50 individus. Le docteur raconte qu'il n'y avait jamais de femmes médecin à bord, y compris jusqu'à la fin de sa carrière.


le mal de mer, durée : 1m34s

Le mal de mer touche presque tout le monde. Le docteur, par exemple, en fut beaucoup atteint. Il raconte les façons de le combattre.


DĂ©cès Ă  bord, durée : 1m41s

L'immersion fut d'abord une nécessité avant l'apparition des chambres froides sur des navires modernes comme le France. Des cercueils étaient aussi disponibles à bord.


mĂ©decin de la Transat Ă  terre (mĂ©decin du travail), durée : 2m26s

Il y avait aussi un service médical à terre, service qui s'occupait des marins des cargos et du suivi des marins débarqués pour raisons médicales. Ces médecins à terre étaient en général des ex-navigants en fin de carrière. Il y avait aussi un médecin du travail pour les employés de la COGER, société de réparation et d'entretien des bateaux.


Praticiens hors marine marchande employĂ©s sur les tours du monde du France, durée : 2m27s

Pour les voyages exceptionnels du France (tour du monde), la compagnie faisait appel à des médecins plus spécialisés (anesthésistes, chirugien dentistes...) pour compléter l'équipe. Ces praticiens n'étaient pas brevetés de la marine marchande.


traitement mĂ©dical des diffĂ©rentes classes, durée : 2m53s

Le médecin chef s'occupait des premières classes. Le second médecin s'occupait des secondes et des troisièmes, sauf urgence. Les salles d'attente étaient séparées et les passagers de classes différentes ne se mélangeaient pas.


vie Ă  bord, cocktails entre mĂ©decins, durée : 0m53s

Les médecins du bord organisaient un cocktail et y invitaient les médecins embarqués comme passagers.

Bibliographie liée à ce métier

« Les médecins de la marine à voile », article qui commente l?exposition de la Salpêtrière, ouverte en octobre 1961 sur le thème : « les médecins et la mer au temps de la marine à voile ». Courrier des Messageries Maritimes, n°64, pp26 à 28
« Petite Histoire des Médecins de paquebots » par le Docteur Paillard, Médecin des Messageries Maritimes. Courrier des Messageries Maritimes, n°65, pp23 à 25
Le Médecin de Papier, Docteur A.J. MONNIER, Editions Société d?Editions Géographiques, Maritimes et coloniales, Paris, 1948 (un exemplaire dans la bibliothèque de la Documentation).
Dossiers du personnel des Messageries Maritimes, 1ère moitié du XIXème siècle : généalogie, cartes des origines, documents d?archives. (dont celui d?Alexandre YERSIN, avec la lettre de parrainage signée Louis PASTEUR ? à rechercher).
« Marine d?hier et d?aujourd?hui, le Chirurgien », Mer & Colonies, juin 1937, p.15.
« Alexandre Yersin, Médecin de la compagnie des Messageries Maritimes », Courriers des Messageries Maritimes, par le docteur H. Mollaret, mars-avril 1971, N°121.
« Le Médecin de papier, sur la mer », Dr Yvan VERD, Courriers des Messageries Maritimes, n°88, sept-oct.1965.
« Marcel Pottier, Médecin aux Messageries Maritimes et peintre de l?Océanie », R. P. Patrick O?Reilly (Secrétaire général de la Société des Océanistes), Courriers des Messageries Maritimes, n°53, nov.-déc.1959.
« A bord du courrier de Chine », Extraits du livre du Docteur Ch. Hacks, Courrier des Messageries Maritimes n°77, nov.-déc.1963. (p.29 à 32). « Environ 1885, le Docteur Charles Hacks, qui avait été longtemps médecin de la Compagnie des Messageries Maritimes, eut l?idée de transcrire ses souvenirs, et suivant ses propres termes, d?essayer de raconter ce qu?il avait vécu, ce qui l?avait frappé à bord d?un grand bâtiment, pendant une longue traversée ».
« Alchimie, médecine et marine », Dr Yvan VERD, Courrier des Messageries Maritimes n°83, pp. 34 à 35.
Hygiène de la Navigation Maritime. Manuel conforme aux programmes officiels des examens de la Marine marchande et des Pêches suivi d?une annexe à l?usage des docteurs en Médecine qui préparent le certificat de Médecin Sanitaire Maritime. Henri F. SCHAEFFER. Paris, Société d?Editions Géographiques, Maritimes et Coloniales. 1927.


Tous les éléments reproduits sur ce site Internet(affiches, logos, photographies, textes, charte graphique, typographie...) protégés par le code de la propriété intellectuelle et par le code civil appartiennent à l'Association French Lines. Par conséquent, aucun de ces éléments ne peut être représenté, reproduit, transmis, traduit, vendu, exploité commercialement ou à titre gratuit ou réutilisé de quelque manière que ce soit sans l'accord express et préalable de l'Association French Lines.
in 0.080275 sec.